Philippe VINCENT

Photographe amateur

EN SAVOIR PLUS SUR MOI

Fils du Cotentin, devenu ensuite enfant adoptif de Rouen depuis maintenant 50 ans, me voilà donc sur ces pages à 67 ans, pour vous présenter "Mes Regards", pour l'essentiel très attachés à la Normandie.

Depuis toujours curieux de "techniques", j'ai été initié tout jeune à la prise de vues photo, par mon Papa avec son appareil photo 6x6 SEMFLEX, sans cellule.

Ainsi, selon les périodes de ma vie, la photo a toujours fait partie de mon environnement plus ou moins proche.

Grand  adolescent, j'ai eu ma période "labo", où je monopolisais la salle bains familiale avec les 3 bacs sur la baignoire et l'agrandisseur sur la machine à laver...

Au début de ma carrière professionnelle, j'ai assuré la gestion d'un point de vente "photo-ciné-labo" au sein d'une surface commerciale rouennaise d'ameublement-électroménager.

Entre temps j'ai joué au cinéma super 8, puis au camescope...

Au début des années 2000, comme beaucoup je découvrais la photo numérique.

Ainsi au cours de toutes ces années entre argentique et numérique, j'ai eu l'occasion de couvrir plusieurs mariages à titre amical. J'ai également réalisé des séances avec des modèles, dont il ne me reste presque rien, suite à des ruptures successives de disques durs...

Puis en 2018, appelé pour couvrir un événement familial d'importance: le mariage de mon second fils, je me suis remis sérieusement au viseur avec du nouveau matériel, et me voilà...

Je suis très peu adepte de la post-production, même si parfois je me laisse aller à quelques élucubrations graphiques.

Voici donc, "Mes Regards": pages sans prétention et sans talent revendiqué, sinon le résultat d'activités patientes et appliquées, parsemées d'une indispensable pointe d'humour, que je vous invite à partager aussi régulièrement que possible.

Merci de votre visite                                          Philippe

A celles et ceux que je n'ai pas eu encore l'occasion de rencontrer, je vous dois une information.
J'héberge depuis quelques années et contre mon gré, un "crabe'. Et le dernière épisode de cette occupation, m'a contraint à y laisser ma voix. Par conséquent pour communiquer je suis devenu "ardoisier" et mon téléphone ne me sert désormais que pour des SMS. Merci de votre compréhension